icon-searchRecherche Contact

Comment le V2G (Vehicle-to-grid) va tout changer

La technologie vehicle-to-grid a le potentiel de changer l'ensemble du paysage énergétique. L'intégration de la mobilité électrique et du secteur de l'énergie pourrait devenir un sujet brûlant à l'heure de la sobriété énergétique.

La production d'énergie n'est plus aussi centralisée qu'auparavant. Elle est en pleine transition : les grosses centrales nucléaires se voient concurrencées par de plus petits producteurs, comme les parcs d'éoliennes de petite échelle ou des EPR (dits mini-réacteurs).

La montée en puissance des EnR

La France a voté début 2023 une loi sur les EnR qui permettra de simplifier les procédures administratives, d'accélérer les autorisations et les raccordements au réseau et de rattraper le retard avec les autres pays européens. 

Les EnR représentent 25% de la consommation brute finale et le Programme Pluriannuel de l'énergie (PPE) prévoit que sa consommation soit portée à 33% d'ici 2030. La baisse des coûts de production de l'énergie verte a aussi permis d'accélérer les projets. Ceux qui sont actuellement en attente de réalisation en France pourraient fournir jusqu'à 15 millions d'habitants

Plus de modularité grâce au stockage

Avec les énergies renouvelables une plus grande volatilité du système énergétique apparait. Ce manque de visibilité sur l'équilibre offre-demande entraine aussi plus d'instabilité dans les prix. Il existe plusieurs solutions de flexibilité et de réponse à la demande disponibles pour atténuer la manque de visibilité sur la production d'énergie de source renouvelable. Parmi les possibilités, la source de flexibilité la plus importante est le véhicules électriques. Après tout, les véhicules électriques ne sont rien moins que de grosses batteries sur roues. Ils peuvent ainsi relier le transport durable et l'énergie dans un écosystème intégré.

Selon les estimations, d'ici 2030, le parc mondial de véhicules électriques (hors deux/trois roues) atteindra 145 millions de véhicules (soit 7% du parc automobile). Les objectifs de réduction des émissions de CO2 qui se durcissent dans le monde et la fin de la vente de véhicules thermiques en 2035 accélèrent encore plus cette croissance. 

Le cercle vertueux du V2G 

Les véhicules électriques, voués à remplacer le parc automobile thermique peut aider à palier aux fragilités du système. Grâce au V2G. 

Qu'est-ce que le V2G (vehicle-to-grid) ? 

Le V2G - que l'on appelle aussi recharge bidirectionnelle - permet aux véhicules électriques de fournir de l'énergie en cas de besoin, en utilisant les batteries pour stocker l'énergie excédentaire et la réinjecter dans le réseau.

Les bornes et les voitures qui embarquent la technologie V2G déclenchera la rémunération des électro-automobilistes qui soutiendront le réseau public lors des pics de consommation. 

Cette technologie permet de maximiser l'utilisation des capacités de stockage des véhicules électriques - qui restent immobilisés 90 % du temps - pour aider à réguler les fluctuations de l'énergie renouvelable sur le réseau électrique.

FR-EnergyStory-CMYK-1

Les conditions du succès

L'avenir de cette technologie en France dépend en premier lieu de l'adoption du véhicule électrique dans l'hexagone, ainsi que de la capacité du réseau électrique à gérer de grandes quantités d'énergie renouvelable. 

Ici encore les incitations réglementaires à l'attention des entreprises et pour les utilisateurs de véhicules électriques permettront de booster l'utilisation du V2G.

Il est important de noter cependant que la technologie V2G est encore en cours de développement, notamment car tous les véhicules ne sont pas encore compatibles. Avant de voir la mise en place massive du V2G, il faut encore également que les réglementations redéfinissent les rôles de chacun dans l'écosystème.  

Les avantages du V2G

Voici quelques avantages potentiels de l'utilisation de V2G pour gérer la pénurie d'énergie :

  • Amélioration de l'efficacité des réseaux électriques: en utilisant les batteries des véhicules électriques pour stocker l'énergie excédentaire, le V2G permet de réguler les fluctuations de la demande d'énergie et d'augmenter les capacités de stockage existantes.

  • Utilisation de l'énergie renouvelable: le V2G permet de privilégier l'utilisation de l'énergie renouvelable, en permettant aux véhicules électriques de stocker de l'énergie produite à partir de sources renouvelables.

  • Économies financières: le V2G permet aux propriétaires de véhicules électriques de d'obtenir une rémunération en utilisant leur véhicule pour fournir de l'énergie au réseau lorsque c'est nécessaire.

  • Augmentation de la durée de vie des batteries: le V2G permet d'utiliser les batteries des véhicules électriques de manière plus efficace, ce qui peut prolonger leur durée de vie.

Quelle est la différence entre le V2G et la recharge intelligente (V1G) ?

La recharge bidirectionnelle permet de contrôler les flux d'énergie de la borne vers le véhicule et inversement. Les échanges bidirectionnels peuvent aussi être en direction d'un bâtiment (V2B) ou d'une habitation (V2H), ou vers d'autres véhicules (V2V) ! 

La recharge intelligente de véhicules électriques ou Smart Charging fait référence à un système dans lequel un véhicule électrique et une borne partagent des données entre eux, ainsi qu'avec un opérateur de recharge (eMSP). Cette technologie est aussi appelée V1G

La recharge intelligente permet à l'opérateur (ou au propriétaire) de la borne de recharge de surveiller, gérer et restreindre l'utilisation de ses appareils à distance grâce à des outils de pilotage sur le Cloud. Le V1G permet aussi de changer de puissance et de contrôler des bornes spécifiques en fonction de leur utilisation (comme proposé par l'outil Virta Priority).

Souveraineté énergétique

La diversification énergétique d'approvisionnement et les productions locales sont la clé pour assurer la souveraineté énergétique. De ce point de vue, le V2G aura un impact très positif sur l'organisation des infrastructures. À terme, il pourra profiter aux pays dont la capacités de production électrique se sont pas suffisantes. Grâce au sytème de stockage du V2G les générateurs diesel particulièrement polluants pourront être remplacés en période de pics de demande. Une étude britannique a conclu que la connexion des véhicules électriques au réseau pourrait permettre de réduire de 230 millions £ / an le coût de fonctionnement, d'ici 2030.

Un marché de plus de 5 milliards $US 


Nous sommes actuellement à la veille d'un boom du V2G. Des centaines de projets V2G sont en cours dans le monde. Virta est l'un des pionniers du V2G, avec un première borne embarquant la technologie mise en service en 2017 à Helsinki. 
Récemment, avec son projet eFuture Virta a permis à Nissan de lancer la recharge V2G avec E.ON. Virta permet à E.ON d'automatiser la recharge et l'exportation d'énergie en fonction de signaux tels que la demande du réseau, les prix de l'énergie et le degré de carbone dans le mix énergétique. 

De nouvelles normes européennes qui changent la donne 

La nouvelle norme européenne ISO 15118-20 publiée fin 2022 standardise les communications avec un protocole défini pour la recharge bidirectionnelle sur des bornes AC et DC. En pratique, cela signifie que que les constructeurs automobiles européens proposeront de façon presque systématique le Plug & Charge

En savoir plus sur la façon de démarrer avec le V2G 

New call-to-action

 

Sur le même sujet

Contactez-nous

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons au plus vite.